Chasseur immobilier régions
Auvergne Rhône Alpes
Bretagne
Bourgogne
Franche-Comté
Centre Val de Loire
Grand-Est
Hauts-de-France
Ile-de-France
Nouvelle Aquitaine
Normandie
Occitanie
PACA
Pays de la Loire

La recherche de bien immobilier la plus complète de France

Agent logo AFCIE

Votre chasseur immobilier expert de la recherche immobilière depuis 2005

Petite précision pour ne pas être impressionné par les tours de passe-passe des toujours nouveaux illusionnistes de l’immobilier associant loi et sécurité  : le texte régissant le négoce immobilier n’accorde aucune importance au nom des contrats : vente ou recherche, achat, deal, etc… et ignore le titre de chasseur immobilier ; or donc une soit-disant règlementation 100% protectrice ne sera qu'illusion puisqu’il suffit en France de différer le paiement de quelques faux-frais pour présenter un semblant de légitimité couvrant, loi "Hoguet" du siècle denier oblige, des actes de négoce que l'on imagine contraires aux intérêts d'un client oublieux du cartésianisme, abusé par tant de légalisme ; d'ailleurs tous les détails sont ici, avec nos compliments. Vous l'ignoriez ? Quoi de plus normal pourtant dans un monde d'affaires où l'on ne vantera un réglement étatique que lorsqu'il ne sert à rien et dans un contexte de banal obscurantisme qui fera qu'ici rien ne filtrera, pas même ce qui est diffusé sur CNN ni a fortiori le Legal Memorandum LI12 d'un certain département d'état d'Outre-Atlantique au titre explicite : "be wary of dual agency", avertissement qui, lui aussi, n'aura pas passé la barrière de la langue.

Vous pensiez sérieusement à une protection étatique qui plus est vantée... ici et dans un domaine d'affaires ? Il était grand temps pour vous de lire nos colonnes.

Dual agency, dual agent, double-jeu, les termes qui irritent à raison les associations de consommateurs américaines... soyons clairs, cette image d'un monde ici imaginé cadré par quelque patch de loi et colportée par une médiatesque désormais rompue au jeu d'influence à bas coût n'est adaptée qu'au quidam à l'intelligence déficiente, l'image d'une une activité sans règle de conduite qui reste le propre de gens pour qui le verbe facile style action commerciale et une présence sur Internet, avec ses stéréotypes et ses personnages virtuels, sont outils compensatoires de toutes les insuffisances ; ainsi sont-ils majoritairement à classer dans la catégorie agent-double (dual agent pour les anglophiles) lorsqu'ils s'octroient le titre de chasseur de bien, d'immobilier ou appartement à défaut d'être agent immobilier responsable comme il se doit, cela depuis... 1990 d'après eux-mêmes et même regroupés en petites organisations fédératives ou franchises locales associées imitant sans l'appliquer un concept, le nôtre naturellement, pour eux trop rigoriste et qui leur est manifestement étranger naturellement.

Incrédule sur l'ampleur du phénomène d'abstraction local lorsqu'il est question de recherche immobilière ? Alors une autre recherche avec quelques termes choisis sera révélatrice. Les "keywords" avertisseurs de danger sont : "pré-visite chasseur immobilier" ou "reportage chasseur immobilier" -traduisez par absence d'expertise-, ensuite "acte affectif chasseur immobilier" -autrement dit l'embobinage, l'arme fatale du "pied nickelé" selon M. Forton- ainsi que, lorsqu'il est pousse-au-crime, le fameux "coup de coeur chasseur immobilier" -dans les pathologies graves, le prestataire l'aura même à votre place- que d'aucuns se proposent aussi de déclencher en vous ; rien de magique là-dedans, juste des techniques de vente, à vous d'imaginer le reste de ce type d'action 100% commerciale.

Notez qu'a contrario de l'expert EBA autrement dit le chasseur immobilier digne de ce nom, ce chercheur de contrat en termes exacts ne fait pas et pour cause dans l’expertise contractuelle puisque son activité toute entière tombe sous le coup de la loi du négoce, ainsi malgré toutes les assertions sécuritaires relatives à ce texte, de service exclusif de l'acquéreur -qui se limite au nom de mandat-, le but de ces organisateurs de visites est en toute bonne logique commercial ; toujours d'accord ? Oui... parfait.

l'expert immobilier tome Il'expert immobilier tome III